Le laser vasculaire en pratique

Suis-je concerné(e) par le laser vasculaire ?

Le laser vasculaire est indiqué pour traiter :

 

  • la couperose,
  • l'érythrose, c'est-à-dire les rougeurs fines et diffuses du visage,
  • l’érythrosis coli (rougeurs du cou),
  • la rosacée : petits boutons survenant souvent sur une couperose,
  • les varicosités rouges ou bleues, séparées ou en placard sur les jambes (petits vaisseaux des jambes),
  • les angiomes stellaires (petits points rouges sur le visage ou le corps),
  • les angiomes rubis sur le corps (points rouges avec un peu de relief sur le corps),
  • les angiomes bleus des lèvres,
  • les angiomes plans,
  • certaines cicatrices ou vergetures rouges.

Puis-je traiter toutes les zones ?

Oui. Les zones les plus fréquemment traitées sont : le visage, le cou, le décolleté, le dos des mains, les jambes, le tronc.

Combien de séances me faut-il ?

Le laser vasculaire nécessite de une à 5 séances sur une même zone, voire parfois plus pour les angiomes plans de naissance. En moyenne, il faut souvent 2 à 3 séances en traitement d'attaque puis 1 séance par an en entretien.

Seule la consultation médicale préalable au traitement par laser me permettra de connaître le nombre exact de séances à envisager dans mon cas.

À quel rythme ?

Tous les mois pour le visage et toutes les 6 semaines pour le corps.

Dans quel cas ne puis-je pas faire ma séance ?

Si je prends des médicaments, je dois le signaler dès le départ au médecin lasériste. Et selon les médicaments…

Si je suis enceinte.

Si j’ai sur la zone à traiter une infection ou une dermatose évolutive.

Si j’ai un bronzage récent, une application d’auto-bronzant dans les jours qui précèdent la séance ou si j’ai pris du bêtacarotène.

Y a-t-il des risques ?

Les techniques d'épilation par laser sont maintenant bien codifiées depuis les années 95. Au centre Médélia, nous pratiquons le laser vasculaire depuis plus de 10 ans. Il est très important d’être pris en charge par une équipe médicalisée d’expérience.

La peau ne doit pas être bronzée et ne doit pas avoir été exposée au soleil durant les 15 jours qui précèdent la séance.

 

Les peaux noires et métissées peuvent être traitées sans problème.

 

Les rougeurs très fines sont plus difficiles à traiter que les rougeurs avec des vaisseaux un peu plus gros et bien apparents.

À partir de quel âge ?

À partir de l’enfance. Le traitement des angiomes plans est même conseillé dès les premiers mois de vie.

Aurai-je mal ?

Non, je vais ressentir des picotements et une sensation de chaleur transitoire sur la zone traitée. De plus, les systèmes de refroidissement associés au laser sont performants.

Est-ce efficace ?

L'efficacité dépend d'une part du matériel et d'autre part du médecin qui l'utilise. Les appareils du centre sont tous des lasers de classe IV et les médecins pratiquent le laser depuis plus de 15 ans avec une bonne expérience.

Qui me traite ?

L'acte laser sera pratiqué par le médecin ou par une assistante sous la responsabilité du médecin. Ce dernier me verra toujours en début de séance pour m’examiner et indiquer les paramètres de mon traitement.

Qu'attendre du laser couperose, angiome et varicosités ?

J’aurai une amélioration de 80 à 100% selon l’indication et le nombre de séances réalisé. Il existe toutefois 1% d'échec chez des patients qui ne répondent pas au laser en particulier pour le laser varicosités. Parfois, il s’agit à d’un problème de vascularisation profonde qui sera recherché lors de l'entretien médical préalable. Dans d’autres cas il suffit de traiter avec un autre laser vasculaire.